Problème avec le notaire

Le notaire doit intervenir nécessairement sur les successions qui contiennent des biens immobiliers.

Suivant qu'il existe ou non un testament, son rôle et son intervention seront différents.

Avant tout, il importe de communiquer avec lui sur les difficultés que vous rencontrez.

Votre Avocat vous aidera dès cette étape : Nous pouvons en effet, envisager une unique intervention pour que par une lettre pertinente adressée précisément sur le point qui pose difficulté, le notaire se voit enjoint amiablement à reprendre contact ou répondre à un justiciable en droit de s'adresser à lui dans le cadre d'une succession.

problème avec notaire

Lorsque le notaire ne répond pas ou laisse la difficulté en l'état, des possibilités judiciaires peuvent alors être envisagées pour permettre à l'héritier ou au bénéficiaire d'être pleinement reconnu dans ses droits.

Nous pouvons, par exemple, saisir le Président du Tribunal de Grande Instance compétent, pour communication d'un acte authentique contenant des informations nécessaires au demandeur.

Particularités relatives à la mise en cause du notaire :

  • La responsabilité du notaire est délictuelle donc les clauses limitatives de responsabilité n’ont pas lieu d’être. En cas de refus d'instrumenter, le notaire devra justifier de son refus par écrit.

S'agissant de la mise en jeu sa responsabilité civile professionnelle, celle ci peut résulter de différentes procédures cumulatives ou alternatives relativement longues.

Néanmoins, toute négligence de la part du notaire dans la rédaction de ses actes et dans les contrôles qu’il doit effectuer peut entraîner la mise en cause de sa responsabilité.

  • Des instances autonomes et peu contradictoires

Afin de pouvoir faire face à sa responsabilité, la profession s'est dotée d’un double mécanisme de garantie :

- Une assurance responsabilité civile professionnelle. Elle a pour objectif de couvrir les conséquences des dommages occasionnés par une erreur du notaire.

- Une garantie collective. L’ensemble de la profession garantit les clients de notaire des dommages causés par des fautes intentionnelles ou pénalement répréhensibles d’un notaire, non couvertes par l’assureur. Cette garantie est illimitée.

  • Votre avocat pourra également s'adresser en premier lieu à la Chambre départementale en sollicitant une instruction dans le cadre d'un délai fixé à titre pré contentieux.

Pour autant, le client doit lui même prendre certaines précautions. A titre d'exemple, un client ne peut remettre au notaire des avoirs, quels qu'en soient la motivation et le montant, sans demander en retour un reçu notarial :

Sur ce point, deux éléments d'explications :

Aux termes de l'article 12 alinéa 2 du décret du 20 mai 1955, la garantie collective est applicable au remboursement des sommes d'argent, à la restitution des titres et valeurs reçus par les notaires lors des actes de leur ministère ou des opérations dont ils ont la charge au titre de leurs fonctions.

Selon l'article 2 alinéa 2 du décret du 29 février 1956, modifié par le décret du 30 décembre 1971, doit être produit - dans le cas prévu par le texte susvisé - un reçu émanant du notaire. Dans la présente espèce, aucune des sommes n'avait donné lieu à la délivrance d'un reçu faute d'avoir été remises au notaire. Par voie de conséquence, le créancier n'était pas en droit d'invoquer les dispositions de l'article 12 alinéa 2 du décret du 20 mai 1955 au titre des acte précités, ce même si la Caisse de garantie avait accepté de faire jouer sa garantie à l'occasion d'autres ventes dont le notaire avait reçu certains actes de vente de lots. Par ailleurs, ce même créancier ne pouvait pas davantage invoquer les dispositions de l'article 12 alinéa 3 du même décret, aux termes duquel la garantie s'étend aux conséquences pécuniaires de la responsabilité civile encourue par le notaire dans l'exercice normal de ses fonctions à raison de leur fait, de la faute ou encore de la négligence de leur personnel. En effet, la mise en œuvre de cet article suppose que la partie souhaitant s'en prévaloir justifie être titulaire à l'égard du notaire d'une créance à caractère intermédiaire certaine, liquide et exigible, ce qui n'était pas le cas du demandeur en l'espèce.

Comprendre les émoluments du notaire :

Le règlement d'une succession donne lieu à de nombreux actes signés devant notaire. Pour comprendre la tarification, vous pouvez sollicitez Maître Ruthy BURY qui pourra vous présenter un décompte détaillé visant à une parfaite transparence des montants demandés, conformément à l'arrêté du 26 février 2016 fixant les tarifs réglementés des notaire.

Comprendre la pratique notariale :

Maître Ruthy BURY peut apporter toute explication utile se rattachant à la pratique notariale. Les particuliers mais également les associations et fondations qui sont en droit de donner conseil juridique sur ces questions de successions peuvent la solliciter pour un examen approfondi. Cette pratique juridique quelque peu ésotérique nécessite bien souvent des éclaircissements majeurs. Maître Ruthy BURY peut également être sollicitée par ses Confrères sur toutes ces questions.

 

VOUS SOUHAITEZ PLUS DE RENSEIGNEMENTS ?

Faites appel à un avocat expérimenté en droit des successions et libéralités.

HAUT
DEMANDE DE RAPPEL TELEPHONIQUE

Votre nom (obligatoire)

Votre numéro de téléphone (obligatoire)

×